Real Time Web Analytics

  • l'annonce de Pour Nandrin Osez la différence

     

    338643_103989966415468_347834135_o.jpg

    Si la majorité PS, cdH et Ecolo rempile sous un autre nom, l’opposition MR se cherche.

     Face à ces incertitudes, la pétillante (future ex-) blogueuse de Nandrin lance sa propre liste:“Pour Nandrin”.

    “Osez la différence”: le slogan de Jeanine Piron,plus connue sous le nom de Jeannick la Rousse, résume bien ses intentions. “Il n’y a jamais eu de femme en tête de liste à Nandrin. Nous sommes à l’ère des tablettes, smartphones,etc.

     Et, pourtant, toujours pas de femme.

    Il est temps que l’on ose la différence”, glisse cette mère de famille de 48 ans.

    Cette nouvelle liste, “Pour Nandrin”, Jeannick l’a créée pour pallier l’absence présumée d’opposition: “Le MR, on ne le voit nulle part dans le village et aucun programme n’a été déclaré.

     Dans ces conditions, on a l’impression qu’il n’y aura pas d’opposition aux prochaines élections. 

    Beaucoup de gens sont venusme trouver pour s’en plaindre et me demander de faire quelque chose.

    J’ai donc décidé de créer ma propre liste, face à celle de  la majorité Expressions commune.”

    BIEN CONNUE À NANDRIN

    “PourNandrin”estune listeblanche, libre de toute couleur politique. 

    “ Les gens proches d’autres partis peuvent bien sûr nous rejoindre mais je tiens à ce que la liste soit citoyenne. Pas“ouverte”parce que je n’aime pas ce mot.”

     

    Déjà 9 candidats composent la liste qui, idéalement, devrait en compter 17.Par mieux,un ancien chimiste, une assistante sociale,un banquier, des jeunes, des plus

    âgés,“chacun possédant une compétence dans une branche, aussi bien économique, sociale, rurale,scolaire,etc.

    ”Leurs noms et le programme (déjà pourvu de 19 points, sur 30) devraient être dé-voilés début septembre.

    Trois axes sont déjà connus: la proximité, la ruralité et la vie associative, les commerçants et artisans (VACA).

    Jeannickest une forte personnalité à Nandrin. Blogueuse depuis un an et demi pour Sudpresse,elle s’est toujours impliquée dans la vie locale de son village.“Je m’informe à 100% de ce qui se passe dans ma commune, la plus belle de toutes.

    Par exemple,j’ai participé à toutes réunions sur les lotissements. 

    Mère de 5 enfants, je connais bien le monde scolaire. 

    Je suis sensible aux handicaps également puisque l’un de mes enfants est autiste. 

    Je connais aussi le milieu rural puisque mon compagnon est le petit-fils d’un fermier et que j’ai un très bon contact avec la Fédération des jeunes fermiers (agriculteurs ).

    Sans oublier les associations locales. 

    Je connais mon village et les gens qui y vivent.” Même si elle s’engage pour la première fois,Jeannick n’est pas novice en politique communale. 

    “J’ai toujours été active,mais dans l’ombre.

    Cette fois, au lieu d’être un relais, je veux faire bouger les choses.”Son ambition? Devenir bourgmestre.

    “Tout les Nandrinois le savent, je n’ai pas froid aux yeux.” 

    Article de Annick Govaers dans la Meuse Papier du 3 août 2012

  • Marc Evrard rejoint la liste citoyenne

    article marc25 aout.JPG

    Fin du suspense: le conseiller communal Marc Evrard,également président de la locale MR de Nandrin,s’est décidé. 

    Il rejoint la liste citoyenne “Pour Nandrin”, menée par Jeannick Piron.

    En2009, Marc Evrard avait quitté la majorité UPN (MR + PS) pour siéger en indépendant. 

    Son objectif alors: que le MR se présente seul (et non plus en cartel)aux élections communales.

    Il voulait fonder sa propre liste:MRC.

    Sauf qu’au sein du MR,tout le monde n’a pas marché comme un seul homme dans le sillage de Marc Evrard. 

    L’échevin Benoît Ramelot a ainsi créé sa propre liste.

    “JE RAJEUNIS DE 18 ANS”

    La question était sur toutes les lèvres: qu’allait faire Marc Evrard? Ils’est décidé ce vendredi matin: il rejoint Jeannick Piron et sa liste citoyenne

    “Pour Nandrin”. “Après avoir subi 6 ans de querelles politiciennes et d’immobilisme, rejoindre “Pour Nandrin”, un groupe de personnes qui délivre un message

    résolument POSITIF, quel soulagement!”, souffle-t-il.

    Le sexagénaire (61 ans) avoue avoir hésité à se retirer de la vie politique.

    “Enfait, j’avais trois options: fonder ma propre liste mais j’ai vite abandonné l’idée, le MR est déjà assez éparpillé comme ça;arrêterla politique;

    ou continuer avec uneliste jeune et enthousiaste. 

    J’ai encore le feu sacré en moi,j’ai donc accepté la proposition de Jeannick Piron, tête de liste.

    ”Pas questionde rallier Expressions Commune(s) (PS, cdH, Ecolo) puisqu’il s’était désolidarisé de la majorité en 2009, ni de rejoindre la liste de l’échevin MR Benoît Ramelot:

    “Ni eux ni moi n’en avions envie.” Marc Evrard poussera “Pour Nandrin”à la 17e place. 

    Une place qu’il estime idéale. 

    “Je suis le seul à avoir une expérience politique. 

    On m’aurait demandé d’être tête de liste, je ne me serais pas dérobé mais pousser est encore mieux. 

    Je me vois mal assumer une fonction de bourgmestre,en plus de monmétier de préfet d’athénée. 

    ” Pas de regret, alors?

    “Non,vraiment.

    Jeannick Piron m’a toujours soutenu dans les moments difficiles et je trouve formidable qu’unefemme soit tête de liste, c’est une première à Nandrin! 

    En plus,avec cet te équipe sans arrière-pensée ni exclusive, j’ai l’impression de rajeunir de 18ans!

    Les ambitions personnelles ne doivent jamais primer les intérêts de la population.” 

    article de A.G. Journal La Meuse Huy Waremme du 25 aout 2012

  • 16 nouvelles têtes sur la liste Pour Nandrin

    article jea 25 aout.JPG

    Jeannick Piron, tête de liste, est,bien entendu,ravie du ralliement de Marc Evrard. 

    C’est elle qui le lui a proposé: “J’estime qu’il est bon qu’une personne expérimentée soutienne notre

    liste,pour prouver notre crédibilité.

    D’autant que Marc Evrard n’a jamais été entaché d’un mandat d’échevin, il a toujours été

    conseiller communal.”

    La Nandrinoise insiste: “ À part Marc, tous les candidats font leurs premiers pas en politique.

    "Osez la différence "

    “Pour Nandrin” est une liste citoyenne,blanche,je ne veux pas qu’on nous étiquette MR parce que Marc nous rejoint. ”

    Article de AG dans le journal La Meuse Huy- Waremme 25 aout 2012

  • Marc Evrard sur la liste Pour Nandrin

    me25aout.jpg

    NANDRIN - Il aurait pu raccrocher, mais il en veut encore. Marc Evrard (MR) poussera la liste Pour Nandrin. Il se dit séduit par sa fraîcheur, son «authenticité ».

    Il aurait pu jeter le gant. Se consacrer à ses deux enfants et ses petits-enfants, à son job de préfet d’Athénée aussi. Mais non, Marc Evrard en veut encore. «Mon épouse me dit d’arrêter là, mais j’ai toujours envie d’être utile. Et puis, j’ai la chance, ou la malchance pour certains, de n’avoir encore exercé aucun mandat exécutif. » Un mandat exécutif… C’est l’annonce de son envie d’être bourgmestre qui a jeté un froid. Mais aussi, en 2009, son intention de se démarquer de la majorité UPN, de désormais voter en tant qu’homme libéré de toute contrainte. Les tensions politiciennes l’avaient poussé à pareille sortie. «Je savais alors qu’il y avait un accord signé entre PS, cdH et écolo en vue du scrutin d’octobre prochain. Le MR était alors pris en otage », explique-t-il aujourd’hui.

    Ses déclarations ont cependant été l’élément déclencheur de plusieurs réflexions. Le PS dit avoir réfléchi à comment réagir (voir L’Avenir d’hier vendredi). Au sein même du MR, des tensions sont nées (tous ne le suivaient apparemment pas comme un seul homme) avec, comme conséquence, la création d’une liste par l’actuel échevin Benoît Ramelot et le président du CPAS Guy Mottet. Mais Marc Evrard l’affirme : il ne s’est pas fait remonter les bretelles par sa fédération. «Personne n’a jamais dit que j’avais exagéré. »

    La fraîcheur des candidats

    Et Marc Evrard, dans tout cela? Difficile de l’imaginer candidats au sein d’Expressions commune(s), la liste formée par le PS, le cdH et les écolos. Tout aussi impossible d’encore le voir aux côtés de Benoît Ramelot et Guy Mottet. Il ne restait au président du MR nandrinois que la liste blanche Pour Nandrin, lancée par Jeannick Piron. D’autant plus qu’il ne voulait pas créer encore, lui-même, une autre liste libérale. «Deux listes avec des libéraux, c’est assez. »

    Et là, Marc Evrard a choisi, ou plutôt il a été choisi : il poussera la liste Pour Nandrin qui le lui a demandé. Se disant séduit par la «fraîcheur » de ses candidats, leur spontanéité aussi. «C’est une liste citoyenne de gens aimables, sans arrière-pensée. Des gens simples, sans ambition personnelle. » La liste blanche veut proposer du nouveau, et elle est composée de seize nouvelles têtes en politique. Marc Evrard en sera le seul candidat expérimenté, lui qui est conseiller communal depuis 18 ans, sans jamais avoir exercé de mandat exécutif cependant. «Après six ans de disputes, j’ai envie d’autre chose », ajoute-t-il lui qui a aussi été attiré par une liste… emmenée par une femme. «Il faut oser cette modernité. »

  • Article Pour Nandrin dans le journal Vers l'avenir du 18 août 2012

    vers l'avenir 18 aout.JPGNon, Pour Nandrin ne sera pas une autre liste à tendance libérale.
    Jeannick Piron s’en défend.
    Elle mènera une liste blanche,un groupement citoyen sans appartenance politique. Alors, oui, la Nandrinoise a été impliquée dans le MR local.
    «Depuis vingt ans, je suis active au sein de la politique locale ; j’ai toujours été dans l’ombre des élus locaux. »
    Mais elle n’a jamais été candidate.
    Ce qui l’a motivée à créer une liste ?
    «Depuis quelques semaines, j’entendais qu’il n’y aurait qu’Expressions communes. Aucun autre choix, ce n’était pas très démocratique. »
    Elle a décidé de le proposer.
    Ils sont désormais 17, sans aucun élu pour le moment (avec ou sans Marc Evrard ?
    Elle ne dira rien).
    Leur leitmotiv ? La proximité, la ruralité, la vie associative,la défense des commerçants et des artisans. «On veut remettre le citoyen au centre du village. »

  • Article dans la presse le 3 août 2012 Pour Nandrin osez la différence

    Envie de vous impliquez dans la vie de votre village, envie de partager une aventure, une nouvelle expérience ou tout simplement comme nous envie de faire la différence alors n'hésitez pas à nous rejoindre. " Pour Nandrin"
    0476/211775 ou 085/514142
    http://pour-nandrin.skynetblogs.be/
    pour.nandrin@gmail.com

    http://www.facebook.com/pour.nandrin

    Ou j'aime sur Facebook

    http://www.facebook.com/pages/Pour-Nandrin/397398053657828

    la meuse du 3 juillet.JPG


    Clic sur l'image pour agrandir


    Nous vous en parlions hier 2 août 2012 dans nos colonnes:l’échiquier politique nandrinois se met en branle. 

    Si la majorité PS, cdH et Ecolo rempile sous un autre nom, l’opposition MR se cherche.

     Face à ces incertitudes, la pétillante (future ex-) blogueuse de Nandrin lance sa propre liste:“Pour Nandrin”.

    “Osez la différence”: le slogan de Jeanine Piron,plus connue sous le nom de Jeannick la Rousse, résume bien ses intentions. “Il n’y a jamais eu de femme en tête de liste à Nandrin. Nous sommes à l’ère des tablettes, smartphones,etc.

     Et, pourtant, toujours pas de femme.

    Il est temps que l’on ose la différence”, glisse cette mère de famille de 48 ans.

    Cette nouvelle liste, “Pour Nandrin”, Jeannick l’a créée pour pallier l’absence présumée d’opposition: “Le MR, on ne le voit nulle part dans le village et aucun programme n’a été déclaré.

     Dans ces conditions, on a l’impression qu’il n’y aura pas d’opposition aux prochaines élections. 

    Beaucoup de gens sont venusme trouver pour s’en plaindre et me demander de faire quelque chose.

    J’ai donc décidé de créer ma propre liste, face à celle de  la majorité Expressions commune.”

    BIEN CONNUE À NANDRIN

    “PourNandrin”estune listeblanche, libre de toute couleur politique. 

    “ Les gens proches d’autres partis peuvent bien sûr nous rejoindre mais je tiens à ce que la liste soit citoyenne. Pas“ouverte”parce que je n’aime pas ce mot.”

     

    Déjà 9 candidats composent la liste qui, idéalement, devrait en compter 17.Par mieux,un ancien chimiste, une assistante sociale,un banquier, des jeunes, des plus

    âgés,“chacun possédant une compétence dans une branche, aussi bien économique, sociale, rurale,scolaire,etc.

    ”Leurs noms et le programme (déjà pourvu de 19 points, sur 30) devraient être dé-voilés début septembre.

    Trois axes sont déjà connus: la proximité, la ruralité et la vie associative, les commerçants et artisans (VACA).

    Jeannickest une forte personnalité à Nandrin. Blogueuse depuis un an et demi pour Sudpresse,elle s’est toujours impliquée dans la vie locale de son village.“Je m’informe à 100% de ce qui se passe dans ma commune, la plus belle de toutes.

    Par exemple,j’ai participé à toutes réunions sur les lotissements. 

    Mère de 5 enfants, je connais bien le monde scolaire. 

    Je suis sensible aux handicaps également puisque l’un de mes enfants est autiste. 

    Je connais aussi le milieu rural puisque mon compagnon est le petit-fils d’un fermier et que j’ai un très bon contact avec la Fédération des jeunes fermiers (agriculteurs ).

    Sans oublier les associations locales. 

    Je connais mon village et les gens qui y vivent.” Même si elle s’engage pour la première fois,Jeannick n’est pas novice en politique communale. 

    “J’ai toujours été active,mais dans l’ombre.

    Cette fois, au lieu d’être un relais, je veux faire bouger les choses.”Son ambition? Devenir bourgmestre.

    “Tout les Nandrinois le savent, je n’ai pas froid aux yeux.” 

    Article de Annick Govaers dans la Meuse Papier du 3 août 2012 

  • Elections communales 2012 un site pour comprendre

    14.JPGL’Union des Villes et Communes de Wallonie vient d’éditer une brochure grand public intitulée « La Commune expliquée aux candidats et aux nouveaux élus ». Elle est destinée à vulgariser les réalités liées à l’institution la plus proche du citoyen. Parue début juillet 2012, elle se conçoit donc comme une aide à la compréhension ou à la préparation de cet exercice démocratique essentiel. L’outil se veut résolument accessible au plus grand nombre, car tout(e) citoyen(ne) wallon(ne) est potentiellement candidat(e), donc éligible, au scrutin communal. Tous les 6 ans, plus de 5.000 personnes sont élues et siègent comme mandataires dans des conseils communaux. Le parti a été pris de privilégier l’approche pédagogique et explicative. Pour cette raison, la brochure aborde en 60 pages les réalités locales, du point de vue du citoyen intéressé, du (de la) candidat(e) ou du (de la) nouvel(le) élu(e) et des questions qu’ils (elles) se posent. Après une mise en contexte consacrée à l’architecture institutionnelle belge et à l’histoire de la démocratie locale, l’ouvrage aborde successivement l’entrée dans la vie locale, les rouages de la commune et son fonctionnement sous les angles politique et administratif, les très variées missions des villes et communes et les ressources humaines, partenariales et financières sur lesquelles elles s’appuient pour rendre le service public local au citoyen. Une dernière partie évoque les balises de l’action du mandataire local (tutelle, éthique, gouvernance). Le tout est agrémenté de schémas explicatifs et de chiffres relatifs aux communes, tantôt belges, tantôt wallonnes. « La Commune expliquée aux candidats et aux nouveaux élus« , ouvrage clair et d’un abord simple – mais pas simpliste – a été tiré en version papier. Chacune des 262 communes wallonnes en a reçu un certain nombre afin de les mettre à disposition des candidat(e)s. Bon parcours citoyen, bonne lecture ! http://www.lacommune.be/