Real Time Web Analytics

  • les vœux de "Pour Nandrin"

    Pour Nandrin.JPG

     

    Les Conseillers communaux et du CPAS, Jeanick PIRON, Marc EVRARD, Bogdan PIOTROWSKI et Didier MAKA  du groupe politique "Pour Nandrin" vous souhaitent une excellente année 2015.
     
    Que l'An Neuf vous apporte bonheur, santé et prospérité, à vous et à tous ceux qui vous sont chers !
     
    Plus que jamais, "Pour Nandrin" veillera à être à l'écoute de tous les citoyens nandrinois et à faire entendre "l'Expression citoyenne". 

  • Joyeux Noël à vous et vos familles au nom du groupe "Pour Nandrin "

    Noel 2014 Pour nandrin .jpg

     

    Que ce Noël soit beau

    Le coeur est rempli de désirs et de rêves qui colorent la vie

     et qui lui enlèvent toute monotonie!

     Puisse cette fête accomplir les plus beaux désirs,

     et puisse-t-elle revêtir toutes les couleurs du vrai bonheur!

     

    Joyeux Noël!

  • Communication lue par le conseiller Marc Evrard, porte-parole du groupe politique « Pour Nandrin », lors du conseil communal du mardi 16 décembre 2014

     communication PN 16 décembre 2014.JPGCommunication lue par le conseiller Marc Evrard, porte-parole du groupe politique « Pour Nandrin », lors du conseil communal du mardi 16 décembre 2014, exprimant la position de « Pour Nandrin » relative au point 4 du conseil intitulé « Budget communal 2015/Approbation ».

     

    Monsieur le Bourgmestre,

    Chaque année, on se dit que le « Beaujolais nouveau » aura un goût différent de l’année précédente et pourtant à chaque fois, on retrouve le même goût de cerise et de framboise, de cassis et surtout, de banane.

    Je crains qu’il n’en aille de même avec le budget nouveau, en tout cas, depuis décembre 2012.

    Certes en 2012, c’était votre première cuvée.

    On s’était dit alors, mes collègues et moi, que nous allions attendre 2013 car on pensait qu’avec une nouvelle majorité comprenant 3 Ecolo et 2 CDH, on allait avoir du renouveau !

    2013 fût comparable à 2012.

    On s’était dit ainsi : ce sera pour 2014, même si on a craint un moment que ce soit pour janvier 2015.

    C’est donc avec l’impatience et la curiosité que vous pouvez imaginer que, dès la réception de la belle grande enveloppe communale, nous nous sommes « précipités » sur les divers documents et avons-nous goûté le budget communal nouveau, version 2015.

    Et bien, Mesdames et Messieurs, comme en 2012 et 2013, il a le même goût de cerise et de framboise, de cassis et surtout de banane qui revient, comme chaque année, fade et sans matière.

    Oui, Monsieur le Bourgmestre, nous sommes déçus de votre troisième et nouvelle production ; pire, nous avons cette désagréable sensation de quelque chose de déjà bu, de déjà vu, de déjà lu.

    Mais, me direz-vous, jamais deux sans trois, si ce n’est que, comme vous avez été élu et vos colistiers pour six ans, nous allons encore devoir constater la même vacuité en bouche pendant quatre ans, voire boire ce vin jusqu’à la lie.

    Aussi, contrairement aux deux premières années de votre législature, n’allons-nous pas passer en revue chaque page ou poste et ce d’autant plus que, je ne sais si c’est ma vue qui baisse avec l’âge, mais je dois constater que le caractère des informations chiffrées fournies devient de plus en plus petit et que le mien, mon caractère, devient de plus en plus lassé d’un tel manque de visibilité et de projet politique digne de ce nom.

    Je vous entends déjà me répondre, après cette intervention, que nous avons été élus, nous « Pour Nandrin » pour siéger dans l’opposition et que vous, vous l’avez été pour exercer le gouvernement de « la Belle en Condroz ».

    La belle affaire, Monsieur le Bourgmestre Lemmens, quand on sait que le programme sur lequel la population vous a élu,  petitement avec 50,37 % des voix, prévoyait trois axes fondamentaux que je vous rappelle : 1) garantir une bonne gouvernance, 2) préserver la ruralité et 3) renforcer la solidarité.

    Aussi, suis-je d’accord avec vous quand j’entends maintes fois dans vos propos que c’est à vous de gérer la commune et surtout de donner une direction, donc, d’impulser la vie politique nandrinoise.

    Et que constatons-nous : on ne voit rien de concret et j’en veux pour preuve que le « Rapport annuel accompagnant le budget 2015 : politique générale et financière », est un véritable catalogue de belles intentions et un panégyrique de pseudo-réalisations qui s’apparentent, en tous points, au Mémorial de Sainte-Hélène, lequel a fait plus pour la gloire de Napoléon que toutes ses batailles et ses conflits en Europe.

    Je vous l’ai rappelé tout à l’heure : même la dette communale est en légère diminution de plus ou moins 350.000 euros depuis 2013, preuve que vous ne faîtes plus rien, si ce n’est une gestion à la petite semaine qui doit être davantage la caractéristique de l’administration communale que celle du politique que vous êtes et représentez.

    Si j’ai volontairement rappelé votre programme politique et celui de votre majorité de 2012, c’est parce qu’il contenait ce fameux « Contrat pour une bonne gouvernance » qui stipulait que vous alliez « établir un plan stratégique transversal encadré par la Région wallonne ».

    Belle proposition à laquelle nous aurions pu souscrire si elle avait été retenue par la Région wallonne qui n’en a pas voulu, proposition qui fut « enfantée dans la douleur », comme l’a déclaré votre ancien co-président principal d’Expressions Commune(s).

    Et donc, aujourd’hui, faute de ce P.S.T., de ce plan stratégique transversal, vous errez, Monsieur le Bourgmestre, comme une âme en peine, sans ligne directrice, sans projet et sans réalisation utile pour nos concitoyens.

    Voilà ce que nous inspire le budget communal 2015 qui nous est soumis ce soir, pour débat et pour vote.

    Pendant deux ans, nous avons répondu à votre demande d’approbation, par un vote d’abstention comme il sied à toute opposition.

    Aujourd’hui, en ce mardi 16 décembre 2014, sans adopter l’hystérie et la théâtralité propres à certains de vos amis politiques mais avec le calme et la détermination que requièrent notre mandat et nos convictions, le groupe politique « Pour Nandrin » a décidé de quitter, maintenant, cette séance en espérant qu’une telle mascarade de proposition de budget n’ait, dorénavant, plus lieu.

    Nous vous souhaitons une bonne fin de soirée et copie de la présente vous est remise ainsi qu’aux membres de la presse.

     

    Communication de Pour Nandrin sur le budget 2015 Clic ici.docx

    conseil communal du 16 décembre 2014 clic ici.pdf

  • Le Conseil Communal de du 16 décembre 2014 dans Vers l'Avenir

    Budget fade à Nandrin 16 décembre 2016 vers l'avenir.JPG

    Deux gros investissements

    Malgré ces quelques inquiétudes, la commune de Nandrin prévoit tout de même deux gros investissements: 100 000€ pour l’étude de la maison du village de Villers-le-Temple et 150 000€ pour la nouvelle administration qui comprendra à l’avenir la commune, le CPAS et la police.

    Suite à cette présentation, Marc Evrard, porte-parole de Pour Nandrin, a comparé le budget de Michel Lemmens à un «Beaujolais nouveau qui a le même gout de cerise, de framboise, de cassis et de banane depuis 3 ans. Il est fade et sans matière.»«Même la dette communale est en légère diminution depuis 2013, preuve que vous ne faites plus rien!» Puisque Nandrin n’ayant finalement pas été choisie comme commune pilote pour le plan stratégique transversal, Marc Evrard en a profité: «Vous êtes comme une âme en peine, sans ligne directrice, sans projet et sans réalisation utile pour nos concitoyens.»

    Comportement «irrévérencieux»

    Plutôt que de prendre le temps de passer en revue chaque page comme chaque année, les trois conseillers de l’opposition «Pour nandrin», Marc Evrard, Jeannick Piron et Bogdan Piotrowski, ont décidé de se lever et quitter le conseil. «En espérant qu’une telle mascarade n’aura plus lieu.»

    «C’est complètement ridicule», commente Michel Lemmens. «Compte tenu de mon exposé, leur critique ne tenait pas la route. Marc Evrard a été 18 ans à mes côtés dans la majorité. Je me suis toujours occupé du budget sans aucun problème. Je trouve ce comportement très irrévérencieux pour le personnel qui a travaillé les week-ends et les jours de grève pour mettre tout en place à temps.»

     

    Budget fade article dans vers l'avenir du 18 décembre 2014 clic ici.pdf

     

    http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141217_00575091

  • Le Conseil Communal de du 16 décembre 2014 dans La Meuse « Pour Nandrin » quitte le conseil communal

     

    « Pour Nandrin » quitte dans la Meuse.JPG

     

    Le groupe d’opposition rejette le budget

    Le Conseil de Nandrin a fini dans la stupeur, ce mardi soir.
    Après la présentation du budget 2015 par le bourgmestre, le groupe d’opposition « Pour Nandrin » a lu une lettre fustigeant le manque de perspectives et de projets de la majorité et a quitté la séance. 
    Michel Lemmens assume quant à lui le budget à l’équilibre et la dette maîtrisée de sa commune.
     
    PowerPoint à l’appui, le bourgmestre PS de Nandrin,Michel Lemmens, a présenté un budget communal 2015 à l’équilibre.
     A l’ordinaire, les recettes à l’exercice propre s’élèvent à 6,372 millions et les dépenses à 6,363 millions,soit un boni de 9.400 euros. Le résultat général se monte à 400.500 euros.
     On enregistre 297.000 euros au fonds de réserve.
    «75 % des recettes de la commune proviennent de la fiscalité.
     Les Nandrinois sont riches mais Nandrin n’est pas une commune riche, elle dispose de peu de recettes propres.
     Au niveau des dépenses, il n’y a pas eu de nouveaux engagements au sein du personnel communal (qui représente 44 % des dépenses) depuis 10 ans.
    Les transferts (à des tiers comme le CPAS qui reçoit 10.000 euros supplémentaires de dotation, le SRI etc.)
    sont en évolution constante. 
    Et la dette communale est stable (3,165 millions) et va continuer à baisser.
    Fin 2015, elle tombera à 2,791 millions d’euros car aucun nouvel emprunt ne devrait être souscrit en 2015 (comme depuis 2011). 
    La fiscalité de base est inchangée depuis 2011 et nous avons prévu le coût du Service régional d’incendie de Huy pour 2015 », détaille Michel Lemmens.
    A l’extraordinaire, les recettes sont de 122.000 euros et les dépenses de 540.900 euros, soit un mali de 418.900 euros compensé par un prélèvement sur le fonds de réserve et le budget ordinaire de sorte que le résultat général est nul. 
    Le fonds de réserve extraordinaire se chiffre désormais à 66.800 euros.
     Parmi les projets, deux études sont budgétisées à 250.000 euros : la rénovation de la maison de village de Villers-le-Temple (la priorité) et la nouvelle administration communale regroupant le CPAS. 
    «Le budget ne comprend certes pas de grands projets mais ceux-ci viendront au moment de l’injection du compte 2014 », précisent le mayeur et échevin des finances.
    Et de conclure sur une nécessaire prudence pour les budgets futurs.
    Marc Evrard, de l’opposition « Pour Nandrin » s’est inquiété de l’évolution de la dette.
     «Avec la nouvelle maison communale, la dette va grimper à 3,5 millions. 
    Ce n’est pas prudent. » Il a ensuite lu une lettre dénonçant la vacuité du budget «fade et sans matière pour la 3e année consécutive », le comparant au Beaujolais nouveau.
     «La majorité n’applique pas son programme.
    Le rapport d’activités 2014 est criant, il ne s’agit que d’un catalogue de bonnes intentions.
     La dette diminue, la preuve que vous ne faites plus rien », assène-t-il. 
    Les trois conseillers se sont levés et ont quitté le Conseil en guise de contestation. 
    «S’il n’aime pas le Beaujolais, qu’il boive de la limonade.
    Ce budget n’a rien de gênant.
    Quant aux projets futurs, nous aurons une réserve de 1,5 million en 2015 avec l’espoir d’un investissement de 2 millions en 2016.
     La dette ne sera pas impactée », a commenté le mayeur.
     
    Article de ANNICK GOVAERS Pour La Meuse .
     
     
    L’AUTRE OPPOSITION « TOUS ENSEMBLE »
     
    Alain Henry : « Partir de la sorte était exagéré »
     
    Le geste fort de « Pour Nandrin » a choqué le Conseil. 
    Après son départ, Eric Cop de l’opposition « Tous Ensemble » a glissé à l’adresse de Michel Lemmens : «On peut vous critiquer comme bourgmestre, mais pour les finances,vous êtes l’un des plus aptes à les réaliser ».
     «Les joutes verbales entre Marc Evrard et Michel Lemmens, c’est de pire en pire. 
    Je ne tiens ni pour l’un ni pour l’autre. 
    Ce que Pour Nandrin a fait me semble exagéré. 
    Je ne suis pas d’accord avec le fait que la commune soit mal gérée,c’est vrai que la majorité ne fait pas grand-chose mais tout le personnel communal est payé en temps et en heure et on rembourse la dette.
    En plus, avec tous les transferts (pompiers, police) qui augmentent,il faut faire attention. 
    Perso, je m’oppose au projet d’une nouvelle maison communale », déclare le conseiller Alain Henry. 
    Les trois représentants de TE (Guy Mottet et Benoît Ramelot étant absents) se sont abstenus au moment du vote du budget. 
     
    Nandrin ,Les Échos du conseil Communal
     
    La 3e modification budgétaire 2014 du CPAS a été votée. 
    Le résultat à l’ordinaire est de 1.527.227 euros, en recettes comme en dépenses.
     « C’était nécessaire pour payer les frais engagés. 
    Il faut savoir que la directrice générale actuelle n’a pas fait le budget.
     On n’avait pas prévu l’engagement d’une personne, les statuts changeant, il fallait modifier », a justifié la présidente, Béatrice Zucca.
     La dotation de Nandrin à la zone de police du Condroz s’élève à 351.252 euros pour 2015.
     « N’organiserait-on pas une séance d’info sur les vols, comme à Clavier ? », a demandé Marc Evrard.
    « Ce n’est pas prévu à court terme pour ne pas faire paniquer la population.
     Philippe Dubois a fait cavalier seul ici. »
     Les 3 observateurs au sein du CA du foot sont Henri Dehareng, Axel Pire (EC) et l’ex-président Alain Henry (TE).  
     
    Voir Lincent Eux 
     

    pour nandrin,bourgmestre,michel lemmens expressions communes nandrin,marc evrard,bogdand piotrowsk,jeannick piron

     

     

    Commentaire de Bogdan Piotrowski 

     

    "Comme vous aurez pu le lire dans la presse, notre intervention visait à mettre en évidence l’absence de programme politique de la majorité actuelle, qui reflète une absence de vision pour le devenir de la commune. En effet, occuper des postes et gérer, c’est le propre de l’administration. Cependant, force est de constater que faute de programme politique, cela fait deux ans que la commune se retrouve en ‘affaires courantes’, et le budget concocté pour l’année 2015 reconduit cette situation. Lors du premier budget (2013) on nous a dit que le PST (Programme Stratégique Transversal), tel qu'il avait été annoncé à coups de tapages médiatiques par le groupe ‘expression commune(s)’ lors de la campagne électorale, n’était pas présenté car il s’agissait d’un projet ‘pilote’. Lors du second budget (2014) on nous a affirmé qu’il a pris un peu de retard, et là on apprend qu’il est passé sous la trappe du fait qu’il aurait été rentré en retard. Deux années passées au pouvoir, et toujours pas de programme présenté pour cette troisième année de législature. C’est juste un scandale. On pouvait être d’accord, ou ne pas être d’accord avec la politique menée par l’ancien bourgmestre, mais pour mener à bien son mandat, il a estimé utile de devoir prendre congé de ses fonctions dans l’enseignement pour se consacrer à temps plein à ses fonctions de bourgmestre de la commune de Nandrin. Sur ce point, on vit un fameux retour en arrière, Non seulement le bourgmestre actuel a conservé son travail antérieur, mais en plus, tout le monde sait qu'il s’occupe en plus de plusieurs petites sociétés. La question qu’il convient de se poser à présent est de savoir, faute de programme politique clairement établi, et en raison du peu de disponibilité de certains mandataires, qui dirige vraiment cette commune ? Est-ce, comme il se doit, le ‘politique’, ou serait-ce l’administration qui se contenterait de la ‘gérer’ ? Est-il normal que l’on retrouve sur des documents officiels le cachet du bourgmestre plutôt que sa signature manuscrite ? N’assiste-ton pas à une situation de chaos qui semble arranger tout le monde ? En effet, du point de vue de la majorité politique, cette situation conduit à faire disparaître, dans les apparences pour le moins, le problème lié au manque de disponibilité de certains de leurs mandataires, ainsi que l’impossibilité, pour la coalition ‘expression commune’, de s’accorder autour d’un programme 'commun', ce qui est un comble en soi. Quant à l’administration, il y a lieu de noter qu’elle a tout intérêt à ce qu’il n’y ait pas de programme politique puisque les dernières réformes en date ont voulu que l’évaluation des agents tienne compte de leur aptitude à mettre en œuvre le programme politique contenu dans le PST. Il était donc temps de tirer la sonnette d’alarme, et c’est ce que nous avons fait par le biais de notre intervention. Quant au groupe ‘Tous ensemble’, il est regrettable de constater qu’en l’absence de leur chef de file, leurs ‘ouailles’ semblent chercher à s’envoler là on bon leur semble. Bogdan"

  • Pour Nandrin à Bastogne pour les commémorations du 70e anniversaire de la Batailles des Ardennes

     

    bastogne 13 dec2014.jpg

    40.000 personnes ce week-end à Bastogne
     
     le conseiller Marc Evrard, porte-parole du groupe politique
    « Pour Nandrin » était présent samedi 13 décembre 2014 à Bastogne 
     
    Les commémorations du 70e anniversaire de la Batailles des Ardennes ont attiré 40.000 personnes ce week-end à Bastogne, a annoncé dimanche soir la ville de Bastogne.
    Les commémorations auront été marquées par la présence de 40 vétérans, revenus à Bastogne, et mis à l’honneur notamment, samedi, en présence du couple royal ainsi que d’une délégation officielle américaine.
    Un moment de recueillement a également été organisé, dimanche, dans le village de Noville, où huit civils furent fusillés par des SS en décembre 1944.
    Diverses reconstitutions étaient aussi au programme du week-end.
     

    RTB Bastogne parapluie pour Nandrin .jpg

  • Le groupe "Pour Nandrin" présente, à la famille royale, ses condoléances les plus émues.

     La Reine et Moi.JPG

    "La Reine et Moi"
     
    Quand une reine rejoint son prince charmant, la nation "Belgique" se souvient, à Nandrin en province de Liège, de Son Altesse royale Fabiola, de sa bonne humeur, de son amour des enfants et surtout, de son action quotidienne en faveur des plus faibles.
     
    Une grande Dame nous quitte mais son souvenir restera toujours associé à celui du Roi Baudouin avec lequel Elle a constitué un couple exemplaire, symbole d'union et d'unité.

    Le groupe "Pour Nandrin" présente, à la famille royale, ses condoléances les plus émues.