Real Time Web Analytics

  • PRESS’ en BREF n° 10-‘16 « Il faut sauver Nandrin » !

    « Il faut sauver Nandrin » !

     

    La majorité est MINORITAIRE à Nandrin !!!

    En effet, depuis ce mardi 21 juin, M. Lemmens n’a plus de majorité, la conseillère communale M. Brandt ayant voté NON, avec les 8 membres de l’opposition pour la constitution d’un bail emphytéotique pour huit logements publics au Parc du Péry à Fraineux.

    Pire, en approuvant par 14 votes sur les 17 conseillers, la motivation déposée par le groupe « Pour Nandrin » de refus de ce projet, ce sont 5 autres membres, MM. Pollain, Tilmant, Pire, De Potter et Brassel (+ Brandt = 6 sur 9) d’« Expressions Commune(s) » qui se sont désolidarisés et ont conduit à ce qu’on peut qualifier « d’implosion » dudit groupe de la majorité.

    Car, dorénavant, le bourgmestre M. Lemmens N’a PLUS de majorité de vote au conseil communal et est TOTALEMENT dépendant du bon vouloir de ses élus (8) et de ceux (8) des deux oppositions, « Pour Nandrin » et « Tous Ensemble ».

    L’enjeu n’est donc pas ou plus, de statuer sur tel ou tel point à l’ordre du jour du conseil communal mais bien le fait de savoir si le bourgmestre Lemmens possède encore la capacité d’être en mesure de gérer politiquement la commune et d’exercer les prérogatives qui sont liées à sa fonction.

    Et, la réponse est franchement NON.

    Car, évidemment contrairement à ce qu’il essaye de faire croire à l’opinion publique, la minorité ne s’est pas opposée à la construction de logement publics pour personnes précarisées mais bien à la construction de ceux-ci à cet endroit-là, au Péry, dernier grand poumon vert à Nandrin et à Fraineux en particulier, mais à exprimer aussi un NON catégorique pour faire comprendre à M. Lemmens qu’il était temps maintenant, pour lui, de faire un VRAI pas de côté.

    Quand on a perdu toute crédibilité par un comportement, en permanence, irrespectueux du citoyen et de son propre programme électoral, on en tire les conclusions et on s’en va.

    Car, il est bien question de cela, aujourd’hui, obtenir la démission du bourgmestre M. Lemmens, par une motion de méfiance individuelle ou d’une partie du collège, par une motion de méfiance collective et de proposer un nouveau pacte de majorité.

     

    Chères Concitoyennes, chers Concitoyens,

     

    Vous qui nous lisez depuis trois ans déjà, ce qui est arrivé en ce premier jour de l’été 2016 n’est une surprise pour personne, ni pour les citoyens nandrinois ni pour les acteurs de la vie politique locale.

    Cela fait longtemps que, non seulement, nous dénonçons les dérives du pouvoir à Nandrin, le manque de réalisations utiles et l’immobilisme décisionnel, la mauvaise entente et la perte de confiance entre les membres de la majorité complexe, PS, Ecolo, cdH mais SURTOUT, la destruction de l’image de marque de la commune de Nandrin, par les agissements d’un bourgmestre aux projets incohérents (tantôt il prêche l’austérité budgétaire, tantôt des dépenses inconsidérées) et mégalomanes (2 millions pour une nouvelle administration communale !) et à la gestion calamiteuse des finances communales, avec un endettement gobal toujours aux alentours de 3 millions d’euros et bientôt, malheureusement de 4 millions, au moins.

    « Il faut sauver Nandrin », pourrait donc s’intituler le titre du film qui se joue actuellement à Nandrin car, sans majorité, plus aucun budget ne peut être voté et la commune est BLOQUEE dans son fonctionnement quotidien.

    En indisposant de plus, de manière grave, une de ses élues et colistières, voire d’autres à venir, M. Lemmens a été l’ARTISAN et la CAUSE de sa propre déconvenue et il ne doit s’en prendre qu’à LUI-MEME, lui qui sait si bien se faire passer pour Caliméro.

    Aujourd’hui, il lui reste un acte d’importance à accomplir : remettre sa DEMISSION au conseil communal, dans les meilleurs délais et si possible, avant le 21 juillet encore afin que, dès septembre 2016, à deux ans des élections de 2018, Nandrin retrouve une capacité de gestion.

    Mais, cet homme est-il capable de cette « grandeur » et de ce courage politique que seuls possèdent quelques êtres d’exception ?

    Nous en doutons grandement et c’est pourquoi, nous pensons que la solution serait de lui indiquer, dès ce jour, la porte de sortie et de l’inviter obligeamment à s’y rendre.

     

    PNa

     

    Pour info : le dépôt d’une motion de méfiance collective nécessite que la moitié des membres, au moins, de chaque groupe politique qui constituera la nouvelle majorité, signe le nouveau pacte de majorité et que celui-ci soit approuvé par 9 votes sur 17, au minimum.

    1. S’il y a 5 élus sur 9 pour EC, il faut 3 élus sur 5 de TE et 2 élus sur 3 de PN pour constituer une nouvelle majorité de 10 sur 17 (cf. exactement le même nombre que ceux qui ont approuvé notre motivation ci-dessus mentionnée).

    2.  

      S’il y a 6 élus et plus sur 9 de EC, 3 élus sur 5 de TE et/ou 3 élus sur 3 de PN suffisent pour constituer une nouvelle majorité de 9 ou 12 sur 17.

      Conseil communal 21 juin 2016 dans l'avenir.JPG

    3. Conseil Communal du 21 juin 2016 l'avenir clic ici.pdf

    cc21 jjuin la meuse.JPG

    Conseil communal 21 juin 2016 dans la Meuse clic ici.pdf

  • Conseil Communal à Nandrin mercredi 29 juin 2016 à 20 h

    Conseil Communal du 29 juin 2016 à Nandrin Clic ici.pdf

  • Deuxième convocation du Conseil communal de Nandrin le 21 juin 2016

    Deuxième convocation conseil communal de Nandrin le 21 juin 2016 clic ici.pdf

    Seconde convocation du conseil communal faisant suite à la demande introduite par les conseillers Marc EVRARD, Benoît RAMELOT, Guy MOTTET, Vincent LICATA, Alain HENRY, Eric COP, Didier MAKA et Bogdan PIOTROWSKI.

     

     

  • Demande de re-convocation du conseil communal introduite par les conseillers de l’opposition

     

    Conseil communal 21 juin 2016 à Nandrin.pdf

    Demande de re-convocation du conseil communal introduite par les conseillers de l’opposition, adressée au collège.

    Deuxième convocation du Conseil Communal de Nandrin clic ici.pdf

    conseil communal,nandrin,pour nandrin,tous ensemble