Real Time Web Analytics

La PRESS’ion citoyenne n°15 - ‘16 « L’opposition ne comprend pas ce qu’elle vote » ?

vers l avenir du 4 novembre sur l'emprunt Clic ici.JPG

C’est la dernière déclaration du bourgmestre M. Lemmens dans le journal « L’Avenir » de ce vendredi 4 novembre, à propos du refus de 9 conseillers des oppositions « union Pour Nandrin » et « Tous Ensemble » et de la majorité « Expressions Commune(s).

Car, n’en déplaise au grand argentier communal, une minorité de la majorité a également voté contre l’emprunt de 2 millions pour le nouveau bâtiment de l’administration communale/CPAS de la place Musin à Nandrin.

9 conseillers sur 17 à Nandrin dont certains totalisent, ensemble, plus de 60 années de mandats politiques sont, comme le conseiller Marc Evrard, des élus « qui n’ont toujours RIEN compris ».

9 conseillers sur 17  à Nandrin dont deux anciens échevins et président de CPAS et un ancien président de l’IDEN ne comprendraient plus RIEN !!!

Décidément à Nandrin, depuis plus de vingt ans, il faut croire qu’on ne prend que les moins doués pour assumer des fonctions à responsabilité de gestion et cela semble continuer sous la législature actuelle, aux dires du bourgmestre (pas flatteur pour ses colistiers !).

 

Mais que vaut-il mieux ?

« Une opposition qui NE COMPREND PAS ce qu’elle vote » ou une opposition qui NE VOTE PAS ce qu’elle comprend ... trop bien ?

 

Et, c’est bien cela qui met M. Lemmens dans un tel état “alarmiste” : il ne maîtrise plus sa majorité et ses projets deviennent sans ... fondation car il n’a plus AUCUN pouvoir de  DECISION et de GESTION, sans parler qu’il ne maîtrise plus sa communication, toujours dirigée contre l’individu et non contre les idées de celui-ci.

Quant au travail du personnel communal qu’il laisse se développer sans perspective concrète, il faut déplorer une telle démarche de la part d’un mandataire qui, pour la part politique qui lui incombe, à savoir faire voter favorablement ses projets, n’assume plus ses responsabilités.

Le fautif, n’est-ce pas, en définitive, celui qui n’a plus la majorité de vote au conseil communal ?

 

 

Chères Concitoyennes, chers Concitoyens,

 

Chacun se souvient du petit Caliméro, cher à nos jeunes années, celui-là même qui avait un art consommé de se faire passer, TOUJOURS, pour la victime de X, de Y et encore de Z.

A la longue, cela devient lassant d’entendre, TOUJOURS, les mêmes gémissements et ces « ce n’est pas ma faute mais celle de l’autre », etc.

Quand on clame haut et fort « qu’on a le pouvoir parce qu’on est la majorité » et que vous, « vous n’êtes que l’opposition », etc. et que « vous n’avez rien compris » et qu’on se trouve AUJOURD’HUI, acculé à ne pas pouvoir faire un emprunt, faute du refus de la MAJORITE du conseil communal, que fait-on, Monsieur Lemmens ?

Marc Evrard vous répond, Monsieur Lemmens, par la plume d’uPNa :

DEMISSIONNEZ,  Monsieur et quitter vos 22 ans d’échevinat et de maïorat car vous êtes d’abord, Monsieur Lemmens, un obstacle à la concorde politique à Nandrin, car, vous êtes, aussi, un obstacle au travail de nos fonctionnaires communaux et enfin, vous êtes, surtout, un obstacle à votre propre majorité qui, heureusement, compte encore quelques personnes réalistes.

Aussi, Mesdames et Messieurs de la « majorité E.C. », faites faire le pas de côté à celui qui veut, au bord du précipice, vous faire accomplir le pas en avant.

Car, c’est autant votre avenir que celui de Nandrin qui est en jeu.

 

uPNa

vers l avenir du 4 novembre sur l'emprunt Clic ici.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.