Real Time Web Analytics

condroz

  • L'opposition convoque un Conseil Communal à Nandrin article dans le journal La Meuse

     

    Article de la meuse 15 nov sur la new adm et l'opposition clic

    ici.pdf

     

    travaux,presse,opposition,administration,patrimoine,nandrin,condroz

  • PRESS’en BREF n° 14 - ‘16 La devinette du mois ou Quiadi ?

    Qui a dit, lors du conseil communal du lundi 24 octobre 2016 ?

     

     « J’espère que vous gérez mieux vos finances personnelles que celle de la commune » (dans le journal “La Meuse” de ce jeudi 27 octobre 2016).

     

    1)   Le conseiller d’opposition Marc Evrard au bourgmestre Michel Lemmens ?

       ou

     

    2)   Le bourgmestre Michel Lemmens à la conseillère de la majorité Murielle Brandt ?

     

    La réponse se trouvait, ce jeudi 27 octobre, dans le journal « La Meuse », en page 2.

    Il s’agissait bien d’une déclaration publique … du bourgmestre Michel Lemmens à « sa » collègue-conseillère de « la majorité ».

    Elégant, non et exact, n’est-ce pas quand on sait que Murielle Brandt est ... « simple » conseillère communale et ne siège pas au collège communal et que Michel Lemmens cumule la fonction de bourgmestre et celle d’échevin des Finances, depuis 4 ans déjà.

     

    En voulez-vous une autre ?

     

    Qui a dit à la presse (même référence de journal) ?

     

     « Ils (les opposants -5TE + 3uPN + 1EC- au refus d’emprunt d’1 million pour le nouveau bâtiment de l’administration communale) ne comprennent pas que TOUT EST ENGAGE ! Les voiries sont déjà faites par exemple. Le budget est approuvé et ratifié par le ministre … Je ne sais pas si on va faire repasser le point mais s’il le faut, on paiera sur fonds propres. »

     

    Le même que celui qui s’adresse avec « délicatesse » à sa collègue, Murielle Brandt : Michel Lemmens !

     

    Traduction 

     « On s’en fout » de l’accord du conseil communal car tout est PREALABLEMENT réglé et même, quand cela ne l’est pas, « on paiera sur FONDS PROPRES », c’est-à-dire qu’on passe outre l’avis de la majorité des citoyens (9 refus sur 17, à savoir 53 % des électeurs !!!).

     

    Il nous paraît opportun aujourd’hui de rappeler qu’il existe des îles lointaines comme celle de Sainte-Hélène où certains feraient bien de partir en « vacances » avant qu’on ne les y conduise « manu militari ».

     

    uPNa

     

     

    l'emprunt passe à la trappe Article de la Meuse le 27 octobre 2016.JPG

    Clic sur l'article ou

    l'emprunt passe à la trappe Article de la Meuse le 27 octobre 2016.clic ici JPG

    Nouveau blocage au conseil communal de Nandrin, lundi soir.

    Les élus étaient appelés à se prononcer sur la conclusion d’emprunts (approbation des conditions et du mode de passation).

    Il s’agissait de quatre emprunts pour un montant total d’un million d’euros, dont 750.000 euros pour la nouvelle administration communale-CPAS.

    Le reste concernait notamment des réfections de voiries.

    Pour le bourgmestre PS, Michel Lemmens, le contexte économique est plus que favorable, « avec des taux négatifs, on gagne au final de l’argent en empruntant.

    C’est donc le moment d’investir », avance-t-il.

    Les groupes d’opposition ne sont pas convaincus.

    Union Pour Nandrin dénonce le dossier le plus onéreux de la législature.

    « Nous sommes favorables à réunir sous un même toit les services communaux et du CPAS mais ce projet-ci est démesuré.

    Avec près de 2 millions d’euros, on aurait pu construire deux à cinq classes à Villers et ramener la dette à moins de 2 millions d’euros , a déclaré Marc Evrard.

    Vous avez refusé tout débat d’idées.

    Vous avez empêché le conseil communal de proposer ce qui eut été pour nous la meilleure solution, celle d’installer la maison communale route du Condroz.

    Car le parking sur la place de Nandrin est devenu exigu.

    Qu’en sera-t-il demain? »

    uPN a voté contre le point.

    Tous Ensemble aussi, estimant le projet faramineux.

    « On s’est abstenu depuis le début, maintenant on devient plus ferme.

    Ils nous ont fait voter une note d’intentions et en fait, le train était en marche, plus possible de l’arrêter.

    C’est regrettable d’avoir mis un seul emprunt pour 4 choses différentes car nous aurions approuvé les 3 autres. »

    Avec le vote négatif de la conseillère de majorité, Murielle Brandt, qui attend toujours qu’un cdH monte au Collège, le point a donc été recalé.

    Provoquant l’ire du bourgmestre: « J’espère que vous gérez mieux vos finances personnelles que celles de la commune!»

    Que compte faire la majorité ?

    « Ils ne comprennent pas que tout est engagé!

    Les voiries sont déjà faites par exemple.

    Le budget est approuvé et ratifié par le ministre.

    On parlait ici de conditions de marché, pas d’un principe d’emprunt.

    Je ne sais pas si on va faire repasser le point mais s’il le faut, on payera sur fonds propres .»

    Article de ANNICK GOVAERS Source Sudinfo

  • PRESS’en BREF n°11-‘16 Après les « orages » du printemps, un automne « chaud » à Nandrin ?

    l'Avernir 1 juillet 2016.JPG

    2016-07-01- clic ici Vers l'Avenir - M Brandt n'a pas déserté.pdf

     

    P.N., « Pour Nandrin », deux lettres pour définir un groupe politique qui, aux dires de la presse, mène une « rude opposition » à Nandrin, depuis octobre 2012.

    M.B., deux autres lettres pour identifier une élue qui, aux dires de la presse, aurait commis un « écart », au point de conduire une autre forme d’opposition, cette fois-ci au sein même de la majorité. 

    Dans le jargon politique, quand on parle de M.B., on pense à modification budgétaire, à moniteur belge ou à médiocre bilan et dans le langage courant, à mauvaise blague.

    Mais qui aurait pensé que M.B., c’était, Muriel Brandt, la conseillère communale de la majorité « Expressions Commune(s) », élue pour la première fois en 2012 et à qui, à mi-législature, un poste d’échevine avait été promis, faisant suite aux accords passés entre les trois familles, PS, Ecolo et cdH.

    Accord non respecté en décembre 2015, reporté à juin 2016 et donc, toujours bafoué six mois plus tard !

    Certes, dans la majorité, on aurait voulu que cela ne fasse pas de vague et que ce soit M otus et B ouche cousue, mais voilà, l’élue a joué « sa rebelle » et exige son dû.

    Non seulement, on la comprend mais on n’est pas étonné du tout de la duplicité qui règne au sein de cette majorité en déliquescence.

    En désunion aussi puisqu’après ladite conseillère, rien ne nous étonnerait que d’autres « Expressifs » ne fassent pas entendre aussi d’autres voix discordantes.

    Il est effet notoirement connu que le premier échevin D. Pollain (et sa collègue, échevine Ch. Tilmant, celle par qui « le scandale est arrivé ») ne partiront pas en vacances avec M. Lemmens, autant leurs relations rappellent à s’y méprendre, celles du duo, J. Nandrin - M. Lemmens, qui ont donné lieu aux grandes querelles de la dernière législature.

    Et les deux Ecolo qui, font actuellement le gros dos, vont-ils continuer à passer l’hiver au coin du feu, sans voir la neige qui s’accumule devant leur porte ?

    Car les grandes manœuvres pour les communales de 2018 sont déjà lancées et en secret, des accords, sinon signés, à tout le moins verbaux, ont déjà été engagés, ce qui expliquerait peut-être la « sérénité » du bourgmestre M. Lemmens qui « pensait que la conseillère M. Brandt allait annoncer son départ de la majorité ce mercredi soir (29 juin) lors du conseil communal ».

    Au point que si certains risquent d’avoir de désagréables surprises au moment de la constitution des listes et au décompte final, d’autres proclament déjà à qui veut bien l’entendre qu’« ils sont assurés d’une bonne place sur la liste XYZ et d’un bon poste d’échevin après les élections ».

     

    Chères Concitoyennes, chers Concitoyens,

     

    Deux ans avant que vous n’alliez voter, les petites magouilles politiques refont déjà surface et elles produiront, à nouveau, les mêmes effets après 2018 : querelles partisanes et bocages politiques, donc immobilisme coupable et gestion chaotique.

    « Non, Murielle Brandt n’a pas déserté ... » mais, une fois encore, oui à Nandrin, « cela sent le soufre », au point de se demander si la commune condruzienne n’est pas construite sur un volcan en activité permanente.

    Les Nandrinois en ont assez de ces jeux politiques récurrents, au départ desquels on trouve, d’ailleurs, toujours le même personnage central, l’élu M. Lemmens, hier premier échevin sous les législatures de Joseph Nandrin et aujourd’hui bourgmestre sous sa propre législature.

    Coïncidence ou alors, faut-il voir dans le chef de ce responsable politique local, une aptitude à engendrer les conflits, jumelée à une inaptitude à les résoudre ?

    Quoiqu’il en soit, la commune n’est plus dirigée en « bon père de famille », la famille étant elle-même désunie et pas encore recomposée.

    Car, il s’en est fallu de peu pour que le divorce ne soit prononcé, ce mercredi 29 juin, au conseil : cela aurait permis, au moins, de clarifier les positions ambigües de certains.

    Manifestement, en politique, le courage ne va pas de pair avec l’engagement qu’il requiert.

    « Nous avons près de trois mois pour faire le point et négocier les gros dossiers avant la rentrée », dixit M. Lemmens.

    La majorité serait-elle donc dans un tel état qu’elle doive (re)NEGOCIER (entre ses propres partenaires !) les gros dossiers (budget, nouvelle administration, etc.) ?

    Affligeant constat et triste situation : quand on écrivait que le bourgmestre n’avait plus les capacités d’exercer ses prérogatives maïorales, on ne se trompait pas.

    C’est pourquoi face à ces nouveaux enjeux, le groupe « Pour Nandrin » va profiter de la période estivale pour préparer la rentrée de septembre 2016 et faire face à ces « gros dossiers » inquiétants pour la bonne santé financière de la commune.

    Comme annoncé antérieurement, il devrait adapter son nom (qui va être transformé) aux nouvelles réalités nandrinoises et après avoir noué divers contacts et rencontré des citoyens désireux de faire « bouger les lignes » à Nandrin, il présentera quelques nouvelles figures qui rejoindront ses rangs pour les « Communales » de 2018.

    Le groupe « Pour Nandrin » souhaite à toutes les Nandrinoises et à tous les Nandrinois, de bonnes vacances d’été, ensoleillées et chaudes et vous retrouvera à la fin août, dans un numéro de « La Pression citoyenne » de rentrée.

    Après autant d’orages, de pluies et de grisaille, le beau temps ne peut que revenir.

    Il faut donc espérer qu’en septembre, le ciel de Nandrin sera, enfin et définitivement, « dégagé ».

     

    PNa

     

     

  • PRESS’ en BREF n° 02-‘15 Quand « Plus égale moins », à Nandrin : la preuve par 9 !

    plus et moins.jpgPRESS’ en BREF n° 02-‘15

     

     

     

     

    Quand « Plus égale moins », à Nandrin : la preuve par 9 !

     

    Les « Plus »

    • Projet de fusion de l’administration communale et du CPAS et projet de construction d’une nouvelle administration communale  (coût de +/- 2 millions d’euro) et projet d’une maison du village à Villers-le-temple (coût de +/- 1 million d’euros)
    • Programmation  de nombreux lotissements et augmentation du nombre d’habitations à l’hectare (de 8, 3 jusqu’à 40 à 60/ha : cf. Schéma de Développement Territorial refusé le 30/12/2014 et définitivement ?)
    • Augmentation de l’insécurité des biens et des personnes sur le territoire communal (cf. chiffres de la police de la zone du Condroz)

     

    Les « Egaux »

    •  Budget 2015, comme le veut la loi, en équilibre mais « sans gloire »
    • Taxation inchangée mais élevée (8,5 % IPP et 2650 centimes additionnels)
    • 5800 habitants pour la commune la plus peuplée du Condroz hutois mais Nandrin stagne et n’attire plus

     

    Les « Moins »

    • Dette de 3,2 millions
    • Suppression de la crèche communale sociale
    • Suppression de l’accueil des nouveaux habitants, de l’octroi des mérites sportifs et de la représentation communale, celle des conseillers communaux aux manifestations citoyennes officielles (noces d’or,etc)

     

    En résumé, 

    2012 moins 2014 égale moins 2.

    La température est donc à nouveau négative à Nandrin, en ce début d’année 2015.

     

     

    PNa

    PRESS'en BREF 2 Clic ici.pdf

     

  • Joyeux Noël à vous et vos familles au nom du groupe "Pour Nandrin "

    Noel 2014 Pour nandrin .jpg

     

    Que ce Noël soit beau

    Le coeur est rempli de désirs et de rêves qui colorent la vie

     et qui lui enlèvent toute monotonie!

     Puisse cette fête accomplir les plus beaux désirs,

     et puisse-t-elle revêtir toutes les couleurs du vrai bonheur!

     

    Joyeux Noël!

  • Le Conseil Communal de du 16 décembre 2014 dans Vers l'Avenir

    Budget fade à Nandrin 16 décembre 2016 vers l'avenir.JPG

    Deux gros investissements

    Malgré ces quelques inquiétudes, la commune de Nandrin prévoit tout de même deux gros investissements: 100 000€ pour l’étude de la maison du village de Villers-le-Temple et 150 000€ pour la nouvelle administration qui comprendra à l’avenir la commune, le CPAS et la police.

    Suite à cette présentation, Marc Evrard, porte-parole de Pour Nandrin, a comparé le budget de Michel Lemmens à un «Beaujolais nouveau qui a le même gout de cerise, de framboise, de cassis et de banane depuis 3 ans. Il est fade et sans matière.»«Même la dette communale est en légère diminution depuis 2013, preuve que vous ne faites plus rien!» Puisque Nandrin n’ayant finalement pas été choisie comme commune pilote pour le plan stratégique transversal, Marc Evrard en a profité: «Vous êtes comme une âme en peine, sans ligne directrice, sans projet et sans réalisation utile pour nos concitoyens.»

    Comportement «irrévérencieux»

    Plutôt que de prendre le temps de passer en revue chaque page comme chaque année, les trois conseillers de l’opposition «Pour nandrin», Marc Evrard, Jeannick Piron et Bogdan Piotrowski, ont décidé de se lever et quitter le conseil. «En espérant qu’une telle mascarade n’aura plus lieu.»

    «C’est complètement ridicule», commente Michel Lemmens. «Compte tenu de mon exposé, leur critique ne tenait pas la route. Marc Evrard a été 18 ans à mes côtés dans la majorité. Je me suis toujours occupé du budget sans aucun problème. Je trouve ce comportement très irrévérencieux pour le personnel qui a travaillé les week-ends et les jours de grève pour mettre tout en place à temps.»

     

    Budget fade article dans vers l'avenir du 18 décembre 2014 clic ici.pdf

     

    http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141217_00575091

  • Pour Nandrin à Bastogne pour les commémorations du 70e anniversaire de la Batailles des Ardennes

     

    bastogne 13 dec2014.jpg

    40.000 personnes ce week-end à Bastogne
     
     le conseiller Marc Evrard, porte-parole du groupe politique
    « Pour Nandrin » était présent samedi 13 décembre 2014 à Bastogne 
     
    Les commémorations du 70e anniversaire de la Batailles des Ardennes ont attiré 40.000 personnes ce week-end à Bastogne, a annoncé dimanche soir la ville de Bastogne.
    Les commémorations auront été marquées par la présence de 40 vétérans, revenus à Bastogne, et mis à l’honneur notamment, samedi, en présence du couple royal ainsi que d’une délégation officielle américaine.
    Un moment de recueillement a également été organisé, dimanche, dans le village de Noville, où huit civils furent fusillés par des SS en décembre 1944.
    Diverses reconstitutions étaient aussi au programme du week-end.
     

    RTB Bastogne parapluie pour Nandrin .jpg

  • Le groupe "Pour Nandrin" présente, à la famille royale, ses condoléances les plus émues.

     La Reine et Moi.JPG

    "La Reine et Moi"
     
    Quand une reine rejoint son prince charmant, la nation "Belgique" se souvient, à Nandrin en province de Liège, de Son Altesse royale Fabiola, de sa bonne humeur, de son amour des enfants et surtout, de son action quotidienne en faveur des plus faibles.
     
    Une grande Dame nous quitte mais son souvenir restera toujours associé à celui du Roi Baudouin avec lequel Elle a constitué un couple exemplaire, symbole d'union et d'unité.

    Le groupe "Pour Nandrin" présente, à la famille royale, ses condoléances les plus émues.